Sommet Extraordinaire de la CEMAC, 21-22 Nov. 2019

La Première Dame

Née le 4 décembre 1970, Mme Chantal BIYA est l'épouse du Président de la République du Cameroun, S.E.M. Paul Biya depuis le 23 avril 1994.

Initiative lancée par la Première Dame, Madame Chantal Biya, Présidente Fondatrice du CERAC, Ambassadrice de Bonne Volonté de l’UNESCO, pour participer activement au développement du Cameroun en apportant des aides majeures aux populations les plus démunies. Déclarée d’utilité publique, le CERAC comprend :

-  Le volet diplomatique qui regroupe les épouses des Ambassadeurs et Hauts commissaires accrédités au Cameroun.

- Le volet national comprend les membres du gouvernement et assimilés, les responsables des entreprises publiques et parapubliques, les épouses des membres du gouvernement, les élus du peuple, etc.

Le CERAC, depuis sa création en 1995, agit sur tout le territoire national, visitant les malades, construisant des écoles pour l'éducation de jeunes Camerounais, faisant des dons dans différents centres hospitaliers et établissements scolaires, etc.

Le CERAC œuvre contre les catastrophes naturelles, les souffrances de toutes sortes et contre le VIH/SIDA.

Autre initiative lancée par la Première Dame pour lutter contre les problèmes rencontrés par la femme rurale et l'enfant en Afrique lors du 32ème  Sommet de l'OUA.

Synergies Africaines est une organisation non gouvernementale regroupant les Premières Dames d’Afrique et d’autres continents qui consentent à adhérer à ses statuts, les personnes physiques ou morales de bonne volonté et les scientifiques qui contribuent à la vie active de l’association, ainsi que les anciennes Premières Dames d’Afrique et d’autres continents qui en font la demande.

 Les missions

Les Synergies Africaines luttent pour la fin du travail des enfants et autres sévices subis par ceux-ci. Les Synergies Africaines ont pour mission:

-  de promouvoir par tous les moyens l'amélioration des conditions de vie des femmes rurales africaines ;

- d'apporter un appui résolu à la mise en œuvre effective de la Déclaration de Genève et des plates-formes africaine et mondiale.

La lutte contre le VIH/SIDA est une préoccupation importante pour les Synergies Africaines. De nombreux dons sont faits pour contribuer à la lutte contre ce fléau qui mine les sociétés du monde.

C’est depuis 1994 que, pour sensibiliser l'opinion nationale et internationale à la lutte contre la pauvreté, la maladie, la misère et les exclusions de toute nature en milieu urbain et rural, Madame Chantal BIYA, l'Épouse du Chef de l'État Camerounais, a décidé de créer la Fondation qui porte son nom.

L'objectif principal poursuivi par la Fondation Chantal BIYA est l'aide aux couches sociales défavorisées et la lutte contre les souffrances.

Association apolitique, non confessionnelle à but non lucratif, à caractère humanitaire, la Fondation Chantal BIYA, régie par la loi n°90/053 du 19 décembre 1990 sur la liberté d’association au Cameroun, a été reconnue d'utilité publique par décret n°99/098 du 30 avril 1999. Désormais, la Fondation Chantal BIYA bénéficie du statut consultatif spécial du Conseil Economique et Social des Nations Unies. Elle est également membre du Réseau Mère et Enfant de la Francophonie.

Les objectifs de la Fondation

  • la prévention et le soulagement des souffrances humaines;
  • la protection, l'éducation et les actions sociales et sanitaires en faveur de la mère et de l'enfant;
  • l'assistance aux malades démunis;
  • l'assistance et l'encadrement des enfants abandonnés;
  • l'assistance aux personnes âgées;
  • la lutte contre la pauvreté et la misère;
  • la protection de la famille;
  • l'assistance en matériels et en médicaments aux hôpitaux et centres de santé nécessiteux.