Le Président de la République, Son Excellence Paul BIYA, a pris part ce soir du lundi 11 novembre 2019 au Palais de l’Elysée, au dîner offert par le Président de la République Française, Son Excellence Emmanuel MACRON, en l’honneur des Chefs d’Etat et de Gouvernement ainsi que les dirigeants d’organisations internationales participant au Deuxième Forum de Paris sur la Paix, et en marge des commémorations du 11 novembre.

Il s’agit-là du premier temps fort de la participation du Chef de l’Etat camerounais à ce grand événement qui a pour but de réaffirmer l’importance du multilatéralisme et de l’action collective face aux défis actuels.

Le Président Paul BIYA a été accueilli, avec tous les honneurs dus à son rang de Vice-Doyen des 35 Chefs Etats présents à Paris pour le Forum sur la Paix, par son homologue français Emmanuel MACRON à la cour d’honneur du Palais de l’Elysée, sous le roulement des tambours du 1er régiment d’infanterie de la Garde Républicaine.  

Signe de la relance des relations entre la France et le Cameroun observée ces derniers mois et assumée par les deux Gouvernements, les Présidents Paul BIYA et Emmanuel MACRON se sont chaleureusement congratulés et ont longuement échangé sur le tapis rouge menant à l’Elysée avant de prendre la traditionnelle photo avec poignée de main.  

Le Président Paul BIYA a été invité par le Président Emmanuel MACRON à prendre part à la Deuxième édition du Forum de Paris sur la paix, en reconnaissance de son action pour la consolidation de la paix et la stabilité en Afrique en général et au Cameroun en particulier.

C’est donc en qualité de Grand Homme d’Etat épris de Paix et de Justice sociale que le Président Paul BIYA participera demain, mardi 12 novembre 2019, aux côtés d’autres Chefs d’Etat et de Gouvernement et d’autres acteurs de la Gouvernance mondiale, à la cérémonie d’ouverture de la Deuxième Edition du Forum de Paris sur la Paix. Et c’est la raison pour laquelle les organisateurs de ce Forum ont demandé au Chef de l’Etat camerounais de bien vouloir prendre la parole dans le panel qui a pour thématique : « Reconnaître le Sud : pour une gouvernance mondiale plus équilibrée ». Nul doute qu’il saisira cette nouvelle occasion pour plaider pour un multilatéralisme reformé où les intérêts des pays en développement seraient de plus en plus pris en compte pour un meilleur équilibre mondial.

Sommet Extraordinaire de la CEMAC, 21-22 Nov. 2019