Une mission conjointe de haut niveau de ces trois organisations internationales, conduites respectivement par le Président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, la Secrétaire Générale de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), Louise Mushikiwabo, et la Secrétaire Générale du Commonwealth, Patricia Scotland, a été reçue en audience par le Chef de l’Etat au Palais de l’Unité, mercredi, 27 novembre 2019. Objectif : s’informer sur l’évolution de la situation dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest et sur la mise en œuvre des recommandations du Grand dialogue national organisé du 30 septembre au 4 octobre 2019, à l’initiative du Président Paul BIYA.

Le Président de la République et les trois chefs d’organisation internationale ont eu des entretiens intenses qui ont duré soixante quinze minutes. Au sortir de ceux-ci, chacun d’eux s’est exprimé devant la presse. Globalement, il ressort de leurs interventions que le Cameroun peut compter sur le soutien constant et l’accompagnement de l’Union africaine, de la Francophonie et du Commonwealth, dans ses efforts de résolution définitive de la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. « Le Président de la République nous a exprimé une fois de plus sa disponibilité pour le dialogue et l’apaisement », a laissé entendre le Président de la Commission de l’Union africaine.

La Secrétaire Générale de l’OIF, Louise Mushikiwabo, a précisé que les organisations internationales n’ont pas de « solutions miracles » à apporter, la solution à cette crise viendra des Camerounais eux-mêmes. Néanmoins, « nous pensons que nous avons l’obligation de contribuer modestement par des conseils, des interventions dans des actions de médiation ou sur des sujets techniques comme le bilinguisme et le multiculturalisme », a-t-elle indiqué. Madame Mushikiwabo a fait savoir en outre que « le Cameroun est un pays très important pour nos organisations, pour la sous-région et le continent ».  

Enfin, la Secrétaire Générale du Commonwealth, Patricia Scotland, faisant siens les propos de ses collègues, a déclaré que « nous sommes déterminés à faire tout ce qui est possible pour soutenir le processus de paix en cours » dans le cadre du Grand dialogue national.

Les trois chefs d’organisation internationale avaient déjà séjourné séparément au Cameroun en décembre 2017 pour la Secrétaire Générale du Commonwealth, juillet 2018 pour le Président de la Commission de l’Union africaine et mai 2019 pour la Secrétaire Générale de l’OIF.

Sommet Extraordinaire de la CEMAC, 21-22 Nov. 2019