Au deuxième jour de sa visite officielle au Cameroun, la Secrétaire Générale du Commonwealth, Mme Patricia Scotland, a été reçue en audience par le Président de la République, Paul BIYA, au Palais de l’Unité, mardi, 19 décembre 2017.  Rien n’a filtré de leurs entretiens mais l’on croit pouvoir dire qu’ils ont été cordiaux. Le Président de la République et son hôte ont passé en revue la riche et fructueuse coopération entre le Cameroun et le Commonwealth depuis l’adhésion de notre pays au Club des Gentlemen en 1995. Comme le révélera   Mme Patricia Scotland dans son discours lors du déjeuner officiel qui a suivi, « le Cameroun est un membre très important et précieux du Commonwealth ». Au terme de l’audience, la Secrétaire Générale du Commonwealth a été élevée par le Chef de l’Etat à la dignité de Grand Officier de l’Ordre de la Valeur, la plus haute distinction honorifique accordée à un dignitaire étranger.

Lors du déjeuner officiel, le Chef de l’Etat a fait le point de la situation sociopolitique et économique du pays marquée notamment par la guerre contre le groupe terroriste Boko Haram, l’agitation corporatiste dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest dont se sont saisis les extrémistes partisans de la sécession pour assassiner des éléments des forces de défense et de sécurité. Il a aussi parlé de la situation économique.

 Le Président Paul BIYA a rappelé toutes les mesures prises par le gouvernement pour apaiser la situation dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Il a réitéré sa volonté de dialogue mais il s’est aussi montré ferme sur sa détermination à « rétablir l’ordre et (à) punir les coupables de ces assassinats ».

S’agissant de la situation économique, le Chef de l’Etat a relevé les efforts en cours pour retrouver une croissance forte. Il a enfin présenté le « double avantage » de l’appartenance du Cameroun au Commonwealth à savoir, « participer aux programmes de coopération mis en œuvre ; nouer des liens privilégiés avec la plupart des membres ».

Pour sa part, la Secrétaire Générale du Commonwealth a exprimé sa « grande tristesses » face aux difficultés que traverse le Cameroun actuellement, ce pays réputé havre de paix et de stabilité. Elle a exhorté les Camerounais à préserver la paix et l’unité ; à privilégier en toute circonstance le dialogue. Selon Mme Scotland, « un Cameroun prospère est une Afrique prospère et un Commonwealth prospère. »

46ème Edition de la Fête Nationale