Le Président de la République, S.E.M. Paul BIYA, s’est entretenu, dans l’après-midi du vendredi 23 février 2018, avec l’Ambassadeur de France au Cameroun, Gilles Thibault,  et plus tard avec M. Manuel Domingos Augusto, ministre angolais des Affaires Etrangères, envoyé spécial du Président de la République d’Angola, S.E. JOAO Manuel Gonçalves Lourenço.  Au menu des échanges, la coopération et les sujets d’intérêts communs.

 Au sortir de l’entrevue de plus de deux heures avec le Chef de l’Etat, l’Ambassadeur de France au Cameroun a déclaré qu’elle a porté sur plusieurs thèmes, entre autres, la situation internationale, la coopération et le développement, avec en prime une évaluation du deuxième C2D, et la situation sécuritaire dans l’Extrême-Nord et son incidence dans les Régions du Nord et l’Adamaoua. Gilles Thibault a aussi mentionné au rang des sujets abordés, l’année 2018, qualifiée d’année électorale au Cameroun, dans un contexte marqué par l’avènement du Conseil Constitutionnel.

A propos de la crise anglophone, le diplomate français a fortement déconseillé l’exacerbation de la violence entre les parties.

Pour sa part le ministre angolais des Affaires Etrangères était porteur d’un pli fermé du Chef de l’Etat de son pays à son homologue camerounais.

Dans sa déclaration à la presse, l’émissaire du Président JOAO Manuel Gonçalves Lourenço d’Angola a indiqué que son audience avec le Chef d’l’Etat a porté sur les consultations d’usage, dans la perspective de la tenue du Sommet du COPAX que va abriter Libreville la capitale Gabonaise, dans les prochains jours. Les leaders de la sous-région doivent se concerter  pour trouver des solutions aux foyers de tension identifiés dans certains pays membres de la Communauté Economique des Etats d’Afriques Centrale (CEEAC), a-t-il souligné.

Enfin, M. Manuel Domingos Augusto a confié que Yaoundé et Luanda sont favorables au renforcement de la coopération bilatérale.

Un haut dignitaire chinois au Palais de l’Unité